Le cuir végétal, textile vegan

Dans cet article, nous nous interrogeons sur les matériaux alternatifs.  Pour ceux qui ont par exemple, une philosophie de vie végane ou ceux qui désirent avoir une consommation plus responsable. Dans cette approche de l’utilisation du Cuir Végétal ou Cuir de Végétaux, nous avons pris contact avec un créateur de mode, Valentin Mathias Thibault.
Qu’est-ce que le cuir végétal ?
En quoi son utilisation est-elle novatrice et éco-responsable ?
Les créateurs textiles doivent-ils se tourner vers son utilisation ?

 

 

Rencontre avec Valentin Mathias Thibault, créateur de mode


Né en Bourgogne, Valentin Mathias Thibault21 ans, est un jeune créateur de mode. Après une enfance dans le sud de la France, près de la frontière Franco-Espagnole, son parcours professionnel est assez homogène. Car depuis l’âge de 5 ans, Valentin Mathias Thibault sait qu’il veut être créateur de mode.
Après un baccalauréat professionnel en métier de la mode, le jeune créateur a vite compris que pour être bon styliste ou designer, il vallait mieux avoir touché à tous les métiers, pour comprendre les difficultés de création ainsi que les matériaux utilisés.
Puis Licencié d’Arts Plastiques, il poursuit actuellement un Master Fashion & textiles design à l’École Heriot Watt en Écosse au Royaume-Uni.

« Mon univers est pas mal particulier ; pour mes interlocuteurs. J’ai une passion indéfinissable pour le rose, j’ai grandi sans me préoccuper des codes on va dire, pour faire plus simple. Mon but est de créer une mode qui serait le vrai reflet de notre société avec toutes ses différences : chaque personne dans ce monde est une representation forte dans la mode. Pour aller vers un monde qui s’aime, la mode est quand même la personnalité la plus influente ! Bien sûr, la cerise sur le gâteau, c’est l’importance du féminisme. On ne peut pas parler d’humanisme si on ne prend pas en compte les inégalités ridicules dans lesquelles on baigne. » 

« Mon univers reste un univers vegan. C’est un mot qui fait encore peur et qui a pour reflet des choses pas très glorieuses et pas très classes, ou bien en marge de la société. Je veux qu’on brise ces idées reçues. Les fashion addict vegan ça existe, et les créateurs de mode aussi.Hahah. »

 

1. Qu’est-ce que le cuir végétal ? A partir de quoi le fabrique-t-on ?

Le cuir végétal signifie ‘normalement’ un cuir tanné au végétal, donc du cuir d’animal. Par contre le cuir « de végétaux » ou dit « vegan », est une solution à l’utilisation dangereuse du cuir.
La mode fait partie des causes de pollution les plus importantes pour notre planète, avec aussi l’élevage intensif d’animaux comme nourriture. C’est aussi une réponse à l’incompréhension de l’utilisation d’animaux dans un univers dans lequel tout ou presque est mené par la technologie.

La création et le traitement du cuir a des repercussions sans nom sur l’air et l’eau. Par exemple en Inde, dans la région de l’Uttar Pradesh, près de 10.000 tonnes de chrome sont déversées par les tanneries dans le Gange. On avait jusqu’à present le skaï qui visait à remplacer le cuir, mais cela reste un produit créé à partir de pétrole.
Le cuir végétal peut être, lui, fabriqué d’une multitude de choses différentes même si le cuir d’ananas, Piñatex reste le plus réaliste et prometteur à mes yeux. C’est une créatrice Espagnole qui en a fait la découverte.

Le cuir vegan peut aussi être créé à partir de champignons, d’algues, d’hévéa. C’est une coopérative brésilienne qui travaille sur ce dernier, fait à partir de latex, la sève de l’hévéa. On peut aussi le faire à partir de thé. Ce sont des chercheur de l’Iowa State University qui ont fait cette découverte, même si dans ce cas-là, il est plus question de réaction due à des micro-organismes que l’on trouve dans une boisson fermentée appelée Kombucha.

 

2. Comment as-tu découvert son existence ?

Totalement par hasard, en me promenant sur des revues scientifiques sur Internet. J’ai vu en titre « cuir d’ananas » et là je me suis mis à approfondir mes connaissances. Et j’ai découvert que beaucoup d’autres cuirs végétaux existaient.

 

3. En quoi est-ce un produit novateur, éthique et éco responsable ?

C’est un produit novateur dans le sens de son origine qui est 100% végétale. Si on pense à la production de cuir faite à partir de peaux d’animaux, celle-ci demande une quantité d’eau ahurissante pour tanner un kilogramme de cuir. Il faut au moins 35 litres d’eau ! Sans parler des traitements pour éviter que le cuir ne pourrisse, finissant par être rejetés dans l’air et l’eau…
D’un point de vue éthique, il est compliqué de comprendre la haine générale qu’il y a depuis les années 70-80 face à la fourrure contrairement au cuir, alors qu’en soit, cuir ou fourrure, les deux viennent d’un animal.

En fait c’est comme une espèce de bulle dans laquelle tout flotterait autour de nous mais où tout ne serait qu’illogique et le but du cuir d’origine végétale est de remettre en ordre cette bulle dans lequel tout est sans dessus dessous, pour que nous-même, dans notre vie de tous les jours, nous soyons un peu plus stables dans notre consommation en matière de mode.

Il ne faut pas non plus oublier que le cuir n’a jamais été gage de qualité. Il y en a des bons et des mauvais. Mais comme dans toutes nouveautés, le cuir d’origine végétale se doit d’assurer et d’offrir un service de qualité sinon ce serait perdu d’avance.

Et pour finir c’est un produit éco responsable car comme je le disais tout est une sorte de roue. Le cuir d’ananas par exemple est créé à partir des feuilles d’ananas que l’on récolte pour la consommation humaine. C’est du recyclage en fait. Pas besoin de plus d’eau, ni de faire pousser une forêt entière pour la création de cuir, on récupère simplement les feuilles d’ananas déjà présentes pour la consommation.
Et ce sont pour tous, à peu près les mêmes bases, étant donné que ces cuirs se veulent être des réponses face à l’ultra pollution et à la caducité des produits dans la mode.

 

4. Le cuir végétal est-il utilisé dans l’univers de la mode, voire de la mode de luxe ?

Alors oui, tout à fait, voire même de plus en plus. On trouve beaucoup de marques aujourd’hui qui proposent ces alternatives comme Alexandra K, Beyond Skin, Esprit qui a désormais une catégorie Vegan, Freedom of animals, Wills London ou bien encore Stella McCartney et beaucoup d’autres que je n’ai plus en tête.
Mais cela reste encore assez cher si l’on se base sur du fast fashion comme H&M ou bien encore Zara. Tout est une question d’offre et de demande. Mais c’est une avancée qu’il ne faut pas négliger.

Il faut, je pense, réapprendre à investir dans du durable, peut-être mettre une centaine d’euros dans une belle paire de chaussures Fair Trade et vegan qui durera longtemps. Plutôt que les dépenser dans trois paires de chaussures en cuir, fabriquées dans des conditions déplorables. Et qui mettent aussi en danger la santé de ceux qui les fabriquent, mais aussi l’environnement. Car en effet, l’eau circule et ce sera celle qu’on finira par boire demain. Pensons à réduire notre impact de jour en jour, ça peut être un bon leitmotiv.

 

5. Penses-tu que les créateurs textiles doivent se tourner vers son utilisation et pourquoi ?

Absolument, cela va sans dire. Ils gèrent un empire qui lui-même influence un réseau mondial par la suite. Toutes les tendances lancées depuis les plus gros bureaux de création mondiaux influencent les créations de grandes chaines de distribution. Donc il faut s’y mettre et même encore plus rapidement !

 

6. Aurais-tu des fournisseurs, des marques à nous conseiller, pour s’habiller et se chausser en cuir végétal ?

Tout à fait, je pense même qu’en règle générale, il ne faut surtout pas hésiter à fouiller, regarder et se balader chez l’artisan du coin ou sur des sites de petits créateurs comme Etsy. Nous n’avons pas tous les mêmes moyens. Donc nous n’aurons pas tous la même consommation.
Mais de bons basics bien coupés plutôt que 36 jeans mal taillés, qui vont dégorger et rétrécir c’est toujours mieux. Regardez toujours les réputations des marques sur Internet, là où ils fabriquent leurs vêtements. Et pour ce qui concerne les cuirs végétaux, voici quelques noms importants : www.fungi.com, www.ananas-anam.com, www.etsy.com. Sans oublier toutes les marques citées plus haut comme Stella McCartney, Freedom of animals, Bourgeois Boheme, Denise Roobol, Good Guys, etc.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !