Récit de voyage,  SLOWTOURISME

L’Inde insolite : Siyana, l’Âme du Rajasthan

L’Inde, un sous-continent, 7 fois la France, c’est donc tout dit, il n’est pas possible de « Faire l’Inde » en un seul voyage !! Le Rajasthan, Le Kerala, Le Tamil Nadu, et j’en passe, parce que pour les mettre sur une carte… chapeau. Alors imaginez-vous, en famille, en couple, en train de discuter de votre prochain voyage, en France. Oui çà, la France, vous connaissez, et donc, ne vous viens même pas à l’esprit de vouloir faire l’Alsace, la Vallée de la Loire, la Corse et la Bretagne (je suis Bretonne).

Donc, vous voilà avec votre carte, et oui, parce que discuter « voyage » et ne pas avoir de carte, même à l’heure du digital, rien de mieux qu’une carte ( elle peut-être numérique pour les inconditionnels ). Donc nous sommes d’accord, l’Alsace, la Vallée de la Loire, la Corse et la Bretagne en 15 jours, vous n’y songez même pas, alors pourquoi vouloir faire la même chose en Inde, qui est 7 fois plus grande que la France.

 

C’est juste mathématique, non ? Donc ça y est, vous êtes raisonnable, vous avez potassé un peu, vu des reportages, tiens… justement le dernier « Echappées Belles au Rajasthan », ben pour info, c’est nous qui l’avons signé !!! Et si cela n’avez pas vu, rien de plus facile que de cliquer ici

Donc ça y est, vous êtes décidés et ce sera le RAJASTHAN.

 

 

 

La découverte de Siyana

Fuir les grandes villes indiennes ne s’imposera pas à vous lors de la préparation de votre voyage au Rajasthan. Vous allez réclamés une quantité impressionnante de devis et ce, à de nombreux prestataires, en oubliant que derrière chaque réponse, il y a des hommes et des femmes, qui fourniront un travail pour rien, parce que le devis gratuit, c’est un peu facile, un mail, un clic et voilà, on attend les retours. Pensez toutefois que chaque demande que vous allez formuler arrive dans une entreprise différente.

 

Et invariablement vous recevrez la même liste de villes. En 15 jours, nous aurez la lithanie  Delhi, Mandawa, Bikaner, Jaisalmer, Jodhpur, Udaipur, Jaipur, Agra, Delhi, et ainsi de suite. Alors pour vous, qui n’êtes jamais allé en Inde, tout parait beau, formidable, génial, les photos que vous avez vu vous ont emballé.
Jusqu’au moment où, au hasard d’un échange, ben non, c’est la différence de la « Maison », Indexperience

 

 

Véronique vous invite à réfléchir sur vos besoins, vos envies, vos attentes de voyage, mise en avant les désagréments des villes indiennes, foule, pollution, bruit… Et tout d’un coup, s’imposera à vous une certitude, celle que nous apprécierez bien de retrouver le calme de temps en temps. Au fil de vos lectures, de vos recherches, les villes seront faîtes plus belles les unes que les autres mais le besoin de tranquillité se fera sentir ( suffit de voir Raphael à Jaipur, pour s’imaginer !!! ) et vous vous dites que vous apprécierez certainement de vous éloigner des sentiers battus. Voir c’est votre impératif, c’est d’ailleurs ce que vous avez demandé à tous. Mais personne n’a bien entendu ce que vous souhaitez, sauf Véronique, qui a plusieurs propositions, dont Siyana.

 

Le village coup de cœur

Derrière ce nom très mignon qu’est Siyana, quasiment impossible à récupérer sur Google, Véronique fait bien en sorte que l’on ne puisse le localiser précisément. Se cachent alors un ensemble de petits hameaux au cœur du désert du Thar, articulés autour d’un village qui abrite Siyana Sojourn. Ici les gens vivent d’autres choses que de la mendicité ou la manne touristique. Bien au contraire, le travail de la terre est à son paroxisme, l’irrigation est ici présente. Les touristes, ce sont des hôtes de passage qu’ils accueillent avec curiosité. Ils ne réclament rien, ne vous vendent rien, pas même une babiole pour touriste. Ici vous échangerez des sourires, des émotions et je serai bien en peine de dire celui qui en reçoit le plus, sans doute vous !!! Vous ne pensiez pas que c’était possible, et pourtant. Les touristes ici sont rares et le resteront pour le plus grand respect de la population locale.

 

Siyana, la perle rare indienne

Dans une grande ville indienne, la population locale se divise en deux, d’un côté, ceux qui réclament et de l’autre, ceux qui te font payer. Ici, rien de tout cela. Chacun s’affaire à sa besogne sans tenter de faire des affaires ou vendre quoi que ce soit à votre passage. Ils n’ont rien à vous vendre qui vous soit d’une utilité. Certains remarqueront à peine votre présence, d’autres lèveront la tête et devront s’y reprendre à deux fois pour être bien certain d’avoir croisé deux blancs.
Alors ils arboreront de grands sourires ou s’arrêteront timidement, peut-être et rien n’est moins sûr, car à peine s’ils savent ce qu’est un appareil photo, pour vous en réclamer une. Ici, on passe soit inaperçu soit tout l’inverse, mais en tout cas, vous ne serez en aucun cas agressé. Il est très facile de passer à coté de cela, les professionnels du tourisme cherchent à développer des hébergements qui rapportent, leur rapportent, sans bien prendre en compte du bien-être des population et encore moins les attentes du voyageur. Alors Raghu et Véronique sont les seuls à le proposer, et c’est tant mieux, parce que même l’hébergement – 5 chambres seulement – a une ÂME.

 

Véro

 

%d blogueurs aiment cette page :