S'organiser,  Tourisme Durable

Comment décrypter les nouvelles formes de tourisme durable ?

Sensible au bien-être de la planète, vous avez envie de vous engager encore plus dans la protection de l’environnement. Il y a les éco-gestes du quotidien, la bienveillance de votre consommation, mais si vous poussiez les bonnes habitudes jusqu’au choix de vos prochaines vacances ? À votre tour de surfer sur la tendance de « nouvelles » vacances plus responsables ! Toutefois, vous ouvrez la porte d’un univers spécifique dans le secteur du tourisme : « écotourisme », « woofing », « agritourisme», « tourisme vert », etc. Tous ces mots veulent-ils vraiment dire la même chose pour parler d’un tourisme plus éco-responsable ?

Les nouvelles formes de tourisme responsable 

Donc il y a dans ce qu’on nomme de Tourisme Durable, plusieurs « tiroirs » où chacun des termes revoit à une forme d’activité spécifique. Découvrons ensemble certaines de ces tendances afin d’y voir un peu plus clair. En effet, le tourisme durable n’échappe pas au greenwashing. Et pour cause, certains acteurs du tourisme, agence de voyage ou autre, n’hésiteront pas à employer ces termes, sans pour autant respecter les vrais fondements de ces nouvelles formes de tourisme. La vigilance est de mise ! Si voyager plus responsable vous tient vraiment à cœur, prenez le temps de bien décrypter les offres.

Tourisme rural et éco-responsable

Devenez un Wwoof-eur !

C’est à travers de nombreux pays que vous pouvez partir avec l’une organisation mondiale « World-Wide Opportunities on Organic Farms », le  WWOOF.

Le woofing est une opportunité pour découvrir les savoir-faire agricoles en agriculture biologique tout en vivant plusieurs semaines chez un agriculteur. En échange de votre participation à la vie de la ferme, vous serez hébergé et nourri. Puis c’est une occasion idéale pour découvrir la vie locale ! Cependant restez vigilant lors de votre sélection, à ce que l’hôte fermier respecte bien une agriculture bio ! Aussi prenez conseil auprès des autres wwoofeurs : l’engagement participatif du voyageur est-il respectueux ? Ne tourne-t-il pas à une forme d’exploitation de la main d’œuvre ? Les conditions d’accueil ne sont-elles pas trop précaires ?

Voyager zen à la campagne

Pour ceux qui rêvent de vacances rurales, sans pour autant vouloir partir longtemps ou offrir leur temps pour participer à la vie agricole, il reste le choix de l’agritourisme ! C’est un tourisme qui se pratique à la ferme. On découvre alors les pratiques agricoles sous forme d’échanges avec le fermier. Souvent « ferme auberge », l’agriculteur vous propose un accueil pour dormir à la ferme, ainsi qu’une occasion gourmande de déguster les produits locaux autour d’une tablée paysanne.

Vous pouvez aussi profiter des activités de la ferme, comme les balades à cheval ! Pour séjouner à la ferme le temps d’un week-end en famille ou entre amis, il y a le réseau Bienvenue à la Ferme qui compte plus de 8000 agriculteurs engagés dans cette démarche touristique. 

Et si vous souhaitez vivre une immersion à la ferme le temps de quelques jours, en découvrant un savoir-faire et dans une démarche de tourisme solidaire, je vous invite à découvrir l’agence Oh La Vache ! Vous assurez un complément de revenu au producteur, vous apprenez à fabriquer du fromage de chèvre, à tailler des vignes ou même à brasser votre propre bière et plus encore !

Les formes de tourisme respectueux de l’environnement

Le Tourisme Vert, du sport et de l’aventure !

Pour vos prochaines vacances plus responsables, optez pour un tourisme de pleine nature. Faites le choix de pratiquer des activités touristiques durables au cœur de Parcs Naturels, ou de Réserves Marines. Il ne s’agit donc pas d’arpenter une forêt tropicale en 4X4, ni de partir en safari moto ou de faire du Jet Sky au large des côtes. Le tout en emportant un pique-nique qui laissera de nombreux déchets non bidégradables sur place. Non ! Il faut évidemment faire le choix de minimiser son impact sur l’environnement. C’est l’occasion d’enfiler vos plus belles chaussures de marche pour les chemins de randonnées ! Ou de naviguer en canöé sur les rivières, faire du snorkeling, de partir en stage de découvertes botaniques ou ornithologiques. Mais restez attentifs au choix de votre destination en pleine nature, car selon la saison, certains spots très « instagrammés » sont plus proches de DisneyLand !

L’Écotourisme, la voix de la sagesse

L’Écotourisme évoque la connexion à la nature dans toute son authenticité. Voilà un tourisme loin des affluences et du surplus de population, de l’urbanisation. Il s’agit d’un tourisme respectueux de l’environnement et des populations locales. Il s’inscrit inévitablement dans une dynamique terrritoriale respectueuse et dans un cercle vertueux du tourisme.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Approche de l'hébergement durable en France

Faire le choix d’un séjour écotouristique c’est partir dans un espace naturel, très souvent préservé ou protégé. Le flux touristique est maitrisé, les groupes de voyageurs ne dépassent jamais la douzaine de personnes.

Les populations locales sont actrices de l’activité touristique. C’est-à-dire que les retombées économiques de votre séjour vont directement aux habitants ! Et les Les ressources naturelles sont préservées. Ce sont des territoires où les politiques locales et les habitants s’engagent à l’année à agir en faveur du développement durable ! Des pays comme le Maroc, l’Algérie ou la Tunisie ont une offre très engagée et développée en matière d’écotourisme. En France, le réseau de Cévennes Écotourisme agit en harmonie sur le territoire pour un accueil touristique respectueux de l’environnement naturel !

Si vous souhaitez découvrir une autre tendance du tourisme telle que le Slowtourisme, je vous invite à vous abonner au site de L’Atelier Bucolique, le blog qui vous accompagne à créer votre prochain voyage en Slowtourisme et à devenir un écovoyageur !

One Comment

Partagez vos idées !

%d blogueurs aiment cette page :