Professionnels du tourisme,  Tourisme Durable

Définir les contours d’un tourisme écologique

Face au devenir de la planète et à l’impact de la crise sanitaire du COVID-19, les enjeux du secteur du tourisme écologique se renforcent. En effet, de plus en plus de territoires voudraient développer un tourisme plus écologique. Donc ils agissent pour adapter des offres et des pratiques de consommation avec les acteurs économiques, les institutions et la clientèle. Car l’objectif est de répondre aux préoccupations de la société civile. Comme le souligne le « Manifeste pour un plan de transformation du tourisme », il est nécessaire de « prendre de la hauteur et d’appréhender l’après ». Aussi ces enjeux dépassent les frontières. Et nous amènent à une vision globale, pour une réorientation responsable du secteur du tourisme. Une vision établit suite aux accords de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Quels sont les enjeux et les solutions pour développer une offre touristique écologique, face à l’urgence climatique et au contexte de la crise sanitaire, en synergie avec tous les acteurs d’un territoire ?

Les premiers pas pour initier un projet de tourisme écologique

Donc pour définir les contours d’un tourisme écologique sur un territoire, nous nous interrogerons les axes stratégiques à délimiter. Aussi, nous mettrons en avant les avantages du développement du Slow Tourisme dans la majorité des régions. Puis, nous soulignerons le fait indéniable de participer à une vraie réflexion collective. En effet, les acteurs du tourisme, les populations locales, les institutions à petite ou grande échelles, doivent interagir et faire preuve de concertation collective.

Quels axes stratégiques pour un tourisme écologique ?

Une conjoncture difficile, c’est certain !

La conjoncture actuelle inquiétante avec la COVID-19 nécessite alors d’intensifier les recherches afin de positionner des axes stratégiques pertinents pour un tourisme écologique et responsable.

De nombreux territoires excellent déjà dans le déploiement d’une offre touristique très attractive. Elle est souvent due à de forts atouts, tels que la lecture de paysages valorisées, l’offre d’activités douces et de plein air, la mise en lumière des acteurs locaux engagés. En effet, une offre touristique de qualité peut prétendre à dessiner un tourisme plus écologique et éthique. Par exemple, un territoire possède une situation géographique idéale, un climat propice aux loisirs multiples, une surprenante mosaïque de paysages, riches en histoire et en savoir- faire. Cependant, il est nécessaire d’être responsable dans le déploiement de l’offre touristique. Et c’est à cet instant qu’un juste équilibre se calcule. Car nous devons faire face à l’éventualité d’un patrimoine naturel menacé par l’ampleur de l’activité touristique.

D’après l’Organisation Mondiale du Tourisme, le tourisme durable est défini comme « un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil ».

Une perspective nouvelle

Définir les contours d’un tourisme écologique et responsable sur un territoire donné s’inscrit donc dans une réflexion globale du territoire. Il se déploie en interaction avec l’ensemble des acteurs afin d’établir les grandes lignes et les orientations stratégiques de façon concertée. De plus, réaliser un état des lieux auprès des acteurs et des partenaires permet d’identifier les forces et les faiblesses des réseaux. Par ailleurs un état des lieux renforcera la stratégie en faveur du maintien de l’activité économique locale. Et il répondra ainsi favorablement à la préservation des écosystèmes. Le développement d’un tourisme en accord avec la dynamique territoriale répond alors à la vision du Slow Tourisme.

Le rôle du Slow Tourisme

Le Slow Tourisme tend à développer un tourisme écologique. Il s’agit de la valoriser les immersions locales, de préserver les ressources naturelles et les patrimoines. Aussi le Slow Tourisme participe à créer une offre orientée vers une expérience authentique. De plus, ce mode de voyage souligne l’importance d’allier le bien-être aux vacances.

Ainsi, le Slow Tourisme permet de mettre en relief les enjeux écologiques. C’est une approche qui souligne la biodiversité du territoire et consolide les retombées économiques locales. Elle assure une immersion territoriale authentique aux usagers du tourisme. Le Slow Tourisme valorise notamment la mobilité douce. Il contribue à la préservation des ressources ou encore à la sécurité sanitaire. Donc il agit sur la mise en réseau des acteurs engagés dans le développement durable – accompagnée d’une répartition des offres touristiques sur l’ensemble des saisons – seront les garants de la préservation de nos espaces naturels.

Une réflexion collective !

En synergie avec tous les acteurs d’un territoire

« Le secteur le plus humain et le plus démocratique est menacé, ainsi que les ressources économiques des populations. Seul un effort conjoint peut nous permettre de nous remettre de la pandémie du Covid-19. »

L’Organisation Mondiale du Tourisme

Pour répondre à ces enjeux écologiques, sociétaux et économiques, il faut constituer une équipe avec une vraie force. D’une part, le travail collectif offre la complémentarité des compétences professionnelles. Aussi il multiplie les expériences et la présence sur le terrain. Ainsi les expériences multiples consolident les capacités d’analyses, méthodologiques et organisationnelles pour élaborer des stratégies cohérentes. En effet, la phase de diagnostic pour développer le tourisme durable sur un territoire est primordiale ! Elle permet de cibler des leviers pertinents pour produire une offre de séjours éco-responsables.

Vous êtes un professionnel du tourisme, une agence de voyage, un hébergeur, un guide local. Et vous souhaitez orienter votre activité vers un mode de voyage plus consciencieux et engagé dans le développement durable.
Je vous propose un accompagnement personnalisé pour donner à votre activité une nouvelle dimension avec le slowtourisme !
Comment mettre en avant une nouvelle identité ? Quelles sont les critères du slowtourisme ? Retrouvez plus d’informations en me contactant ou en vous rendant sur My Slow Travel.

Partagez vos idées !

%d blogueurs aiment cette page :