Faire sa valise

Comment préparer sa valise écolo ?

Le slow tourisme, c’est une philosophie du voyage responsable et durable. Donc c’est un façon de voyager plus lente, plus sereine, et plus consciente. Le voyage slow est un savant mélange de vacances écologiques, d’immersions locales, de bien-être. Le voyageur slow cherche principalement à ralentir en vacances, et à réduite son empreinte écologique. Ainsi, c’est principalement un voyageur sans avion qui au fil de ses voyages, affine son éco-conscience. La valise et son contenant son un élément clef pour réaliser des vacances durables. Pourquoi devrions-nous nous intéresser de plus près avant le départ, à la valise écolo ?

Déjà, parce que celle-ci nous permet de mieux réaliser la préparation de notre bagage, et donc de mieux réfléchir à un contenant plus organisé et plus léger. Et donc de mieux réfléchir à ce que l’on emporte avec nous, soit l’indispensable pour nos vacances. Ainsi, si la valise est bien organisée, on va pouvoir s’assurer d’appliquer quelques éco-gestes en voyage. Et contribuer de ce fait, à ce que l’on nomme des vacances plus éco-responsables. Car le voyage écologique commence avec le choix de l’organisation de notre valise. Et parmi ces futurs vacanciers soucieux de la planète, il y a ceux qui souhaitent s’aventurer à des vacances moins néfastes pour la planète. Puis il y a ceux qui souhaitent continuer les bonnes habitudes pour préserver l’environnement, déjà mis en place dans leur quotidien.

Cet article sur les différentes idées pour préparer sa valise éco-responsable est la restitution écrite d’une chronique réalisée au côté de Léopoldine Dufour, lorsqu’elle m’a invitée sur le plateau de France Bleu Hérault. Voici le lien pour écouter l’émission :

Cliquez sur l’image pour écouter le replay sur France Bleu Hérault
Ma valise éco-responsable

Le choix de la valise en elle-même 

Si on doit renouveler l’achat d’une valise, l’idéal c’est d’éviter d’acheter un bas de gamme qui aura au final une durée de vie très limitée. On peut être dans un achat éco-responsable en achetant d’une part un produit d’une fabrication française (ou du moins d’une fabrication locale) pour soutenir l’économie locale. Puis, le choix de préférer certaines marques de valises, nous garanti des produits faits pour résister dans le temps.

Par exemple, il existe des marques qui :

  • travaillent avec des tissus résistants et/ou recyclés ;
  • ont conçu des valises réparables par soi-même, où les roulettes par exemple vont pouvoir être simplement commandées puis, changées. Car bien souvent, les roulettes sont très fragiles sur un bas de gamme et c’est ce qui se casse en premier.
  • Certaines marques collectent des valises usagées et les recyclent ;
  • D’autres ont une offre artisanale.

Que met-on dans la valise écolo ?

  • On prévoit des prendre quelques sacs en tissus pour le shopping, les balades, réunir le linge sale, etc.
  • On n’oublie surtout pas sa gourde ;
  • Puis, on pense à organiser notre matériel pique-nique : couverts réutilisables, un ou deux contenant.s pour les courses, les pique-nique, les goûters des enfants, une serviette en tissu, une paille réutilisable.

De plus, l’organisation de ces objets est aussi très utile pour préparer un pique-nique zéro déchet et équilibré. Si on voyage en train par exemple. Au lieu d’acheter en gare des repas 100% plastique et issus de l’industrie, rien de mieux qu’un encas fait maison avec de bons produits locaux !

La trousse de toilette 

Vite encombrante, on n’utilise pas toujours tout ce qu’on a pris au final dans sa trousse de toilette, lors de son voyage. Aussi, dans la quête au zéro déchet, idéalement on fait de choix de boycotter les échantillons offerts dans les hôtels ou les chambres d’hôtes. Car c’est un vrai moyen d’éviter de produire encore plus de déchets plastiques.

Pour ça, on peut s’équiper différemment, en achetant ou en récupérant des contenants pour nos différents savons. On trouve en magasin différents modèles. Il y en a en verre, avec des couvercles en bois, en forme de bouteille, avec un vaporisateur, etc.) Il en existe de toutes les tailles, de toutes formes, qui s’adaptent en fonction, que ce soit un gel douche, du shampoing, du dentifrice. On peut transporter le savon solide dans une boîte. Aussi, il existe des contenants dans conçus dans une matière souple et hermétique. On peut aussi opter pour du shampoing solide ou du dentifrice solide.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Quelles pierres protectrices choisir en voyage?

Un des objets essentiel à favoriser pour commencer à avoir une trousse de toilette écologique, c’est la brosse à dent en bois ou en bambou ! Il n’y a pas de petit geste, dans les éco-gestes. Abandonner l’utilisation des brosses à dents en plastique est un véritable engagement pour lutter contre la pollution plastique. En effet, un exemple et pas des moindres, n’oublions pas que chaque année ce sont 500 000 tonnes de plastique qui sont déversés dans la Méditerranée !

Aussi, en France, 100 millions de brosses à dent sont vendus chaque année ! De plus, ce n’est pas parce qu’on passe aux brosses à dent en bambou, qu’on néglige son hygiène dentaire. Et lorsqu’on achète une brosse à dent biodégradable, on vérifie toujours qu’il s’agit d’une provenance de fabrication proche : on évite d’acheter une brosse à dent éco-responsable qui viendrait du bout du monde et qui aurait donc un coup carbone élevé. Ce serait un non sens !

D’ailleurs, on a tous vu l’image virale sur internet d’un hypocampe qui traine un coton tige. Et aujourd’hui il y existe la version avec le masque jetable). Dans une vie, un individu utiliserait 30 000 coton-tiges ! Inévitablement, on fait le choix d’utiliser un cure-oreille, une tige souvent en bois, et bien conçue pour avoir des oreilles toutes propres ! 

Le choix des cosmétiques :

Idéalement, on oriente son choix pour des produits naturels. Et donc on oublie à jamais les produits chimiques. Ils sont à la fois terribles pour la planète, les ressources naturelles, le bien-être personnel. Aussi on privilégie le zéro déchet, ou les emballages en carton. Évidemment, pour rester aligné.e avec sa démarche éco-responsable, on pense à prendre une fabrication locale, artisanale ou de proximité sensée. Puis, le choix de produits solides (savons, shampoing, dentifrice) sont aussi très pratiques à transporter. Ainsi, on évite de prendre le risque de déverser son gel douche dans sa valise !

Clin d’œil à l’artisanat local : 

Dans chaque région, il existe de plus en plus de créations textiles locales. Par exemple dans l’Hérault, certaines couturières créent des trousses de toilette. Elles confectionnent des accessoires de base pour le voyage, telles que les lingettes réutilisables ou les pochettes pour transporter les savons.

Votre expérience et vos astuces nous intéressent ! N’hésitez pas à partager vos idées en commentaires, sous cet article. Car c’est toujours un plaisir d’échanger avec vous, les belles âmes voyageuses. Et pour celles et ceux qui voudraient en lire un peu plus, voici un lien à suivre, sur les astuces de la trousse de toilette de l’éco-voyageur.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.