labels bio
BIO,  Œnotourisme

Les labels « vin bio et naturel » dans le monde

C’est le moment de faire un point récapitulatif des labels bio et biodynamique existants dans l’univers du vin. En effet, les étiquettes de vin apportent souvent de nombreuses informations. Aussi, on y trouve des indications de labels et de certifications. Mais quelle est la valeur réelle de ces labels ou de ces certifications environnementales ? Aussi, choisir des vins issus de l’agriculture biologique, c’est faire le choix d’une consommation plus respectueuse de l’environnement et des hommes. C’est-à-dire que les vignerons appliquent une agriculture sans fertilisants non-naturels. Ou sans utiliser des traitements chimiques autres que ceux autorisés en bio : le soufre et  la bouillie bordelaise. Ce sont des vins sans OGM. Et ils sont produits dans des vignes de grandes qualités, tout en respectant la nature.

 

Élaborer un vin biologique

Vous connaissez certainement l’adage « Boire un canon, c’est sauver un vigneron ». Mais boire moins de piquette, c’est agir pour la santé et l’environnement. Donc orienter sa consommation de vin vers un choix dit « bio » est un véritable geste pour soutenir le développement durable.

Dans un autre article, nous avions déjà répondu à la question : pourquoi choisir le vin biologique ? En effet, choisir un vin bio c’est s’assurer d’acheter un produit élaborer dans de belles conditions. Aussi, ce produit sera issu d’une production faite avec le plus grand respect pour la biodiversité. Alors on peut imaginer derrière ce vin, lors de sa dégustation, tout l’amour du vigneron pour sa vigne.

Les labels

label vin bio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, faire le point sur les labels « vin bio et naturel » en France, en Europe, dans le monde vous oriente dans le choix de votre consommation. Biensûr, il y a parfois des étiquettes regroupant plusieurs labels. Donc un label français peut être associé à un label européen, ou à un label international.

 

En France 

AB – Agriculture Biologique

C’est le label le plus connu. Pour obtenir ce label AB, un vin bio doit provenir d’une production obéissant à deux réglementations :

  • celle de l’agriculture biologique pour la culture de la vigne,
  • celle de la vinification bio

C‘est la garantie que le raisin est bio. Et aussi la preuve d’une viticulture respectueuse de l’environnement. Le travail de vinification et d’étiquetage respecte les exigences de la réglementation. 

Cette méthode de production agricole exclut le recours aux pesticides et aux engrais de synthèse. Aussi elle interdit l’usage d’OGM. Le stockage des produits est réglementé afin d’éviter un mélange ou une contamination. L’utilisation de produits d’origine naturelle (insecticides végétaux, cuivre, soufre) est tolérée. Les vignerons sous label AB sont obligatoirement suivis de contrôles d’au moins un  organisme accrédité : Aclave, Agrocert, Qualité France, Ulase, SGS ICS , Ecocert.

Terra Vitis

En 1998, Terra Vitis est né au cœur du vignoble du Beaujolais. Terra Vitis s’appuie sur les trois piliers du développement durable : l’environnement, le social et l’économie. C’est une certification environnementale présente dans toutes les régions viticoles françaises. Et elle est reconnue par le Ministère de l’agriculture. La certification Terra Vitis a obtenu l’équivalence du niveau 2 de la Certification Environnementale. Ainsi, grâce à l’action de vignerons engagés pour la protection de l’environnement en France, la démarche Terra Vitis répond aux défis du développement durable.

◊ La volonté de conduire la vigne de manière raisonnée

Le vigneron Terra Vitis observe sa vigne. Il cherche les meilleures méthodes pour favoriser ses défenses naturelles et limiter les interventions au strict nécessaire. Un traitement est mis en œuvre au cas où il n’y a pas d’autres solutions pour garantir la récolte.  Le vigneron Terra Vitis tient une traçabilité rigoureuse. De la plantation jusqu’à la bouteille, chaque étape de production est contrôlée par un organisme agréé et indépendant.

Le label Haute Valeur Environnemementale

HVE est une mention valorisante encadrée par les pouvoirs publics français. Il permet de certifier l’exploitation : le cahier des charges porte sur l’ensemble de l’exploitation agricole. Donc, l’agriculteur raisonne ses pratiques à l’échelle de l’exploitation agricole. Ce sont principes de l’agroécologie.
De plus, il est possible d’obtenir le label AB et le label HVE. Ainsi les agriculteurs certifiés en bio et HVE valorisent les efforts faits en matière de biodiversité et de maintien des éléments naturels (arbres, haie, gestion de l’eau, etc) présents sur leur exploitation.

Bio Cohérence

La certification bio est un nécessaire pour obtenir le label Bio Cohérence.  Ils sont vendus  en vente directe et en magasins bio. Bio Cohérence complète le règlement européen pour rester fidèle aux fondamentaux de la bio.
En 2009, lorsque le cahier des charges bio français s’efface au profit du nouveau règlement européen, plusieurs pionniers de la bio ont souhaité réaffirmer les valeurs de l’agriculture biologique. Et face à l’accroissement des ventes en grande distribution, le label Bio Cohérence souligne le soucis de cohérence et d’exigence.

Nature & Progrès

 

Nature & Progrès est un mouvement citoyen né en 1964 dont le but est de faire reconnaitre et de faire progresser l’agriculture biologique. Cette marque associative rassemble des professionnels et des consommateurs. Le label Nature et Progrès garantit un vin conforme au cahier des charges rigoureux et spécifique. Ainsi il vise la culture de la vigne et la vinification.

◊ Comment obtenir cette mention sur un vin ?

Le vigneron doit être membre de l’association et avoir une certification biologique (AB) pour ses raisins. Aussi il doit suivre le cahier des charges de Nature et Progrès au niveau de la vinification :

  • Les vendanges sont manuelles et la fermentation est obtenue à partir de levures bio indigènes.
  • La chaptalisation (l’ajout de sucre permettant une augmentation du volume d’alcool) est autorisée à hauteur de 1 %.
  • Le collage avec des blancs d’œufs bio ou de la bentonite est toléré.
  • Et lorsque les circonstances l’exigent, l’acidité pourra être corrigée par l’emploi d’acide tartrique.
  • Les taux de dioxyde de soufre autorisés sont deux fois moins importants par rapport à la réglementation européenne pour le vin traditionnel.

 

Vigneron Indépendant

vigneron indépendant

 

Un label réunissant des vignerons qui partagent les mêmes valeurs. Leur conviction est de faire en sortes de produire des vins respectueux de l’environnement. Ainsi la plupart font valider leur pratique par une certification officielle.

FNIVAB 

Il s’agit de la Fédération Nationale Interprofessionnelle des Vins de l’Agriculture Biologique. Elle représente au niveau national la filière des vins de l’Agriculture Biologique.

 

L’Association des vins naturels – AVN

La certification  » bio » est souhaitée pour ce label. Il s’agit d’une association de vignerons ayant pour but de défendre la réalisation artisanale du vin. Aussi, c’est un organisme dont la vocation est d’informer les consommateurs sur les principes du vin nature. Et tout en appuyant le fait d’être sensible à l’uniformisation du goût.

Les vins S.A.I.N.T.S

C’est une association et elle regroupe les vins “sans intrants ni sulfites ajoutés”. De plus, elle assure, par un cahier des charges, que les traces de soufre ne sont que naturelles.

 

En Europe et à l’étranger

Logo européen – Écocert

Ce logo délivré dans le monde entier, certifie l’utilisation de raisins cultivés biologiquement pour produire le vin. Depuis 2012, le travail de vinification est aussi contrôlé. Écocert est l’organisme le plus répandu. Celui-ci permet d’effectuer les contrôles de 70% des entreprises du « bio » en France et 30% dans le monde. La majorité des vins bio sont certifiés par Ecocert.

Biodyvin

Label international, on le retrouve en France, Allemagne, Italie, Portugal et en Suisse. Il rassemble 135 domaines. Il s’agit d’un syndicat composé de vignerons exploitant l’intégralité de leur domaine en biodynamie. Aussi, ils revendiquent leur pratique au travers de la marque Biodyvin. Être biodynamie en viticulture demande une grande compréhension des principes fondateurs de la bio-dynamie afin de pouvoir  les appliquer sur le terrain. Les adhérents du syndicat se réunissent plusieurs fois par an pour acquérir les connaissances nécessaires en biodynamie.

Demeter

Né à Koberwitz en Pologne en 1924 avec Rudolf Steiner suite à une série de huit conférences intitulées « Fondements spirituels pour la prospérité de l’agriculture », le label Demeter est aujourd’hui présent dans plus de 60 pays ! C’est le label de référence de l’agriculture biodynamique.  Alors comment reconnaitre un vin Demeter ? Deux mentions sont possibles sur l’étiquetage :

◊ Vin demeter,  ou Vin biodynamique avec une référence à la marque Demeter
Les raisins sont certifiés Demeter, la vinification est conforme aux cahiers des charges Demeter. Le logo ou la fleur Demeter peut être utilisé(e) sur l’étiquette.

◊Vin issu de raisins Demeter
Les raisins sont certifiés Demeter, la vinification est conforme aux cahiers des charges bio européen. Le logo ou la fleur Demeter ne peut pas être utilisé(e) sur l’étiquette du vin.

Parfois, les étiquetages peuvent varier pour un même domaine selon les cuvées et les millésimes, en fonction des aléas climatiques.

Vegan

La certification de vins végétariens se développe depuis 2016. Ainsi elle assure aux consommateurs de justifier le contrôle des produits au regard des critères internationaux de la qualité vegan. Par exemple, elle assure des alternatives au collage animal. En effet, les méthodes de production classiques conduisent à ajouter une multitude de produits dans le vin. Certains sont d’origine animale et ils peuvent contenir des protéines.

Ecovin

En Allemagne, le label Ecovin certifie un vin de qualité, développé dans le respect de la nature et dans une mouvance écologique.

Sustainable winegrowing Newzeland

En Nouvelle-Zélande, la volonté de produire un vin de qualité tout en respectant l’environnement et les populations locales se traduit par ce label Sustainable Winegrowing New Zealand. Ce label a été précurseur dans l’industrie du vin. Vous trouverez en cliquant ici, plus de détails sur les projets de certification des vins de Nouvelle-Zélande.

Napa Green – Certified Sustainable Winegrowing – Salmon Safe 

Aux États-Unis, il y a le label certifié du comté de Napa dans l’état de Californie : Napa Green. Puis, toujours en Californie, il y a le label Certified Sustainable Winegrowing. Quant au Salmon Safe, il certifie près de 350 vignobles sur le nord est de la côte pacifique. Chacun des vignobles labellisés respecte la qualité des eaux et le bon développement de la biodiversité. Le label contribue à la plantation d’arbres pour préserver l’habitat, ainsi qu’à la protection des animaux.

Bio Viola

En Sicile, Bio Viola soutient l’agriculture biologique. C’est dans l’esprit de « nous sommes ce que nous mangeons » que ce label s’est développé. Les vins rouge, blanc ou rosé sont d’une excellente qualité et sont issu d’une production respectueuse de l’environnement.

Sustainable Wine of Chile

Au Chili, la certification assurant une production respectueuse prend sa place dans l’industrie du vin. Ainsi de nombreux vignobles suivent cette volonté d’engager leur production en faveur du développement durable.

 

 

Enfin, j’espère que ce tour du monde des labels du vin bio vous a plu ! Si cela vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article ou à le partager. N’oublions pas de mentionner que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé 😉

Partagez vos idées !

%d blogueurs aiment cette page :