causse de la selle
Patrimoine,  Tourisme Durable

Les grands mythes de la vie rurale

Souvent, la pensée commune a tendance à véhiculer une certaine image de la vie rurale. Or cette image est souvent déformée et loin d’être réaliste ! Quand on a une vie rurale, on est parfois confronté à certains clichés. Et je vous assure, la rigolade est douce. De toute évidence, il y a toujours eu un clivage entre la vie rurale et la vie urbaine. Au 21e siècle nous sommes bien loin d’une France rurale si peu dynamique et attractive. En effet, nous ne sommes plus dans ce monde champêtre fait seulement de fermes et d’agriculteurs, déconnecté de tous réseaux. Quels sont les grands mythes de la vie rurale ? À mon avis, une fois ces grands mythes élucidés, vous allez vous dire « mais vivre à la campagne, c’est ze place to be ! »

La vie rurale, c’est être coupé du monde

Être coupé du monde. L’une des plus grandes idées reçues sur la vie à la campagne. Voilà un argument auquel je répondrais difficilement tant celui-ci me semble surréaliste. Les gens ne sont jamais aussi bien connectés au monde et à eux-mêmesdans un environnement naturel. Les artifices tombent et ils apparaissent plus simples, plus sains et authentiques.

Plus d’accès à la culture !

Pour ceux qui pensent que la culture n’existe qu’en milieu urbain, détrompez-vous ! D’une part, nombreux sont les artistes, artisans et créateurs qui vivent en zone rurale. Pour plusieurs raisons : une vie plus authentique pour se réaliser dans son art, un accès plus facile aux produits du terroirs pour les artistes de la gastronomie, l’inspiration de la nature et des bienfaits qu’elle nous apporte pour s’épanouir, etc. Aussi une vie moins chère offrira des avantages à trouver un local pour développer son univers artistique. Et c’est ainsi que des réseaux artistiques et culturels se créent dans nos campagnes. Combien de bals, de festivals ou de concerts sont organisés dans des lieux insolites et reculés ? Beaucoup.

Être isolé et sans vie sociale

Alors le fait d’être isolé et de ne plus avoir de vie sociale est une des plus grandes craintes dans l’imaginaire du citadin. Souvent, il y a chez les néo-ruraux arrivés à la campagne un peu par accident, une inquiétude certaine d’être isolé. Pourtant, si nous sommes dans un vrai milieu rural, il y a une certaine convivialité et solidarité qui se crée. En effet, des réseaux locaux sont en place. Il y a des listes de mails groupés pour l’entraide ou les échanges. Parfois il y a des groupes sur les réseaux sociaux. Car oui de toute évidence Internet marche loin de la ville ! Et puis tout est lié, dans le sens où s’il y a des associations et des actions culturelles, il sera assez facile de développer une vie sociale.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Les Matelles

Il n’ y a pas de travail

La vie à la campagne ce n’est plus exclusivement les fermes et les agriculteurs. De nombreuses personnes sont en télétravail ou travaillent à leur compte. D’autres développent des activités artisanales telles que le métier de tailleur de pierre, de ferronnier, de verrier, de potier par exemple. Il y a les créateurs textiles, de bijoux. Aussi, il y a tous types de thérapeutes en médecine douce : énergéticien, naturopathe, etc. Et aussi il existe tout un univers professionnel dans le secteur du tourisme, notamment dans le tourisme vert. C’est-à-dire un tourisme orienté vers les activités natures et sportives.

Évidemment il existe encore des régions encore très peu développées et très peu ouvertes sur les dynamiques locales. Mais de part mon expérience, j’ai pu découvrir des petits villages très attractifs. Et qui sur un plan culturel et artistique, ne laissent pas indifférent. En ce qui concerne le territoire où je vis actuellement, nombreux sont ceux qui pensent qu’il n’y a que de la garrigue ou du vin. Or, ce n’est qu’une illusion ! Ainsi, je propose un guide local pour découvrir le territoire autrement : Slowtourisme – Montpellier, Pic Saint-Loup.

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Les plus grands mythes de votre domaine”, organisé par le blog La Céto Sympa.


One Comment

  • contactlaslowlife

    Je me reconnais bien dans cet article 😉 Après un an d’installation à la campagne, bilan très positif !

Partagez vos idées !

%d blogueurs aiment cette page :