slowlife
Bien-Être

Pourquoi voyager peut vous sauver la vie?

Lors des fêtes de fin d’année, nombreux sont ceux qui se retrouvent en famille. Grandes retrouvailles et grands repas festifs réunissent les parents, grands-parents, cousins, enfants, oncles et tantes. Aussi ces grandes festivités sont attendues et sollicitées dans l’ambiance des messages commerciaux. Et chacun de nous se prépare à ce rendez-vous. Pourtant, il y a ceux qui vont se retrouver seuls. Pour différentes raisons, certaines personnes autour de nous, n’auront pas la joie de partager des retrouvailles familiales. L’hiver, le froid, la solitude sont alors de véritables épreuves à traverser. Puis cette souffrance, accumulée avec d’autres facteurs, peut avoir un terrible impact sur le moral. Parfois l’épreuve est tellement insoutenable, que le dernier geste pourrait être fatal.

Mes pensées vont alors pour ces personnes blessées et fragilisées. Dans ce sentiment douloureux de ne pas voir d’issue, j’aimerais leur dire qu’il existe une porte de sortie : partir en voyage peut vous sauver la vie.

Voyager redonne du souffle

À l’approche de Noël, la solitude et l’isolement peuvent pour certains être encore plus douloureux. Voir les préparatifs des fêtes et ne pas y participer, les renvoient encore plus à ce vide. Au fil des années cette souffrance devient de plus en plus intolérable. Et c’est dans cette détresse que ces personnes se disent qu’elles ne passeront pas un Noël de plus, seules et déprimées. Mes pensées vont à ceux partis trop tôt, trop jeune, trop vite. Parfois, ce sont des personnes qui ont su dissimuler leur profond mal être. Le suicide est d’une terrible violence. Et ceux qui se l’infligent, sont désarmés et esseulés. Ils ne veulent plus souffrir.

Voyager pour changer d’air, changer d’idées

Partir en voyage n’est systématiquement une fuite. C’est peut-être l’occasion de prendre du recul et de changer d’air. Parfois, certains sont trop ancrés dans une routine qui n’est forcément épanouissante. L’environnement quotidien peut devenir oppressant. Et s’autoriser à voyager peut être salvateur. Vous brisez la routine et le quotidien ! Si vos moyens financiers sont limités, il existe vraiment des opportunités pour voyager sans trop dépenser. Par exemple, le WOOF me parait être une belle alternative. Vous partez à la campagne, vous rencontrer de nouveaux lieux et de nouvelles personnes, vous échangez sur des savoir-faire. L’occasion de vous ressourcer en pleine nature et de ne pas être seul. En effet, en échange de quelques heures de participation pour l’exploitation agricole, l’agricultueur peut vous loger dans sa ferme. Et il existe tellement d’autres possibilités pour vous permettre de voyager en dépensant peu. Ainsi, partir quelques jours, c’est déjà s’accorder un nouveau souffle ! Vous attrapez votre sac à dos, vos chaussures de marche, et autorisez-vous à faire une grande randonnée, à camper sous les étoiles.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  La méditation & le tourisme du futur

Voyager et se libérer du connu

Il y a des chances pour qu’un voyage puisse totalement changer votre vie. Il y a des probabilités que le voyage vous ait temporairement pansé de vos souffrances. Toutefois, les retours à la réalité pourraient vous ramener à un état dépressif. Mais ce souffle retrouvé dans le voyage, doit vous permettre d’amorcer un accompagnement. En effet, la dépression n’est pas un état éternel et il est possible d’en guérir ! Cependant, pour casser la dépression, il ne faut pas agir seul. Il faut absolument se faire accompagner par une personne bienveillante. Un coach, un thérapeute, une association, vous aideront à redéterminer des objectifs de vie.

Partagez vos idées !

%d blogueurs aiment cette page :