atelier bucolique
Tourisme Durable

Approche de l’hébergement durable en France

Du naturel à l’insolite : quelle évolution pour les hébergements en France ?


L’histoire des hébergements naturels et insolites en France débute au cours du XXème siècle. Son essor est lié à l’innovation, aux destinations. Et au confort qu’offrent ces hébergements.

L’ancêtre de l’hébergement naturel est tout simplement le camping, avec ses tentes, son réchaud et son feu de bois. Ce qui rend ce type d’hébergement insolite ce sont les différentes « utilisations » du camping. Certains le pratiquaient en roulotte au temps des chercheurs d’or par exemple, ou bien en tipi, en yourte ou encore en cabane.

Le camping est donc le début des hébergements naturels. Il s’est largement développé après le début des congés payés en 1936. C’est alors que des campings de toutes tailles, du petit camping municipal au camping de bord de mer, de stations balnéaires font leur apparition. Des emplacements nus sont proposés aux clients pour y installer tentes, camping-car ou caravanes. Puis, l’offre a quelque peu évolué pour les campings les plus modernes avec le mobil home.

Par ailleurs, des villages vacances voient le jour, avec une offre très moderne, plutôt chic. Ils revendiquent une certaine proximité avec la nature. Il s’agit du tourisme vert. Il propose une certaine responsabilisation concernant l’environnement et l’écosystème dans une société de plus en plus urbanisée. On parle alors d’hôtellerie en plein air.

 

Le tourisme nomade

C’est dans les années 2000 que l’on voit apparaître une offre d’hébergements insolites ; une volonté de la part des professionnels du tourisme de sorte à trouver une alternative au mobil-home. Il s’agit ainsi de proposer une expérience de vacances différente et unique.

Le terme nomade sera souvent utilisé pour parler de ce type d’hébergements. Il correspond à la volonté de s’excentrer des lieux traditionnels et de préserver les destinations touristiques insolites. Dans cette catégorie, on retrouve les tipis, les yourtes, les roulottes, les cabanes dans les arbres, les bulles et enfin les cabanes flottantes.

Dans l’avenir, face à une concurrence qui se fait de plus en plus grande et des idées qui ne cessent de fleurir, l’offre va encore beaucoup évoluer. Le tourisme vert avec ses hébergements insolites, s’inscrivant dans une démarche de tourisme durable, devient un véritable enjeu.

 

L’environnement : l’enjeu principal de l’hôtellerie

  

L’écologie préoccupe de plus en plus. Elle est prise en compte par de nombreux secteurs d’activité. C’est le cas de l’hôtellerie, un des secteurs qui pèse économiquement. Aujourd’hui, les hôtels sont concernés. Et ils sont prêts à relever le challenge d’être un hôtel reconnu, comme se préoccupant de la santé de l’environnement.

 

Comment peut-on savoir qu’un hôtel agit pour préserver l’environnement ?

Actuellement, les hôtels doivent obtenir un label pour certifier leurs préoccupations.

A quoi servent ces labels ? Tout d’abord ils sont appelés écolabels. Ils sont fiables et permettent de positionner l’établissement face aux enjeux environnementaux et surtout de se distinguer par rapport aux concurrents. On peut citer les labels suivants : ISO 14 001, Green Globe, la Clef verte, Ecolabel européen, ISO 9001.

Il se trouve que les voyageurs sont de plus en plus attirés par les établissements labélisés.

 

 

Le Label ne fait pas le moine !

Pourtant certains établissements ne peuvent pas s’offrir un label. Eh oui, tout à un coût. Mais le fait qu’un établissement ne soit pas certifié avec un éco label ne signifie pas qu’il n’est pas concerné et n’agit pas pour le tourisme durable.

Comment agissent-ils alors ?

Certains hôtels, comme le Bristol à Paris, traitent les déchets de cuisine à l’aide d’un déshydratateur thermique. Au Solar Hôtel, ce sont les installations de panneaux solaires photovoltaïques sur la façade du bâtiment, de récupérateurs d’eau de pluie, de réducteurs de débit d’eau. Et pour sensibiliser les clients, il y a une distribution de carte explicative dans les chambres. La chaîne hôtelière Accor exige une non négligence dans ses établissements. Il y a par exemple le recyclage de serviette ou de savon.

Toutes ces idées innovantes sont transmises de dirigeants à employés. Puis ils les transmettent eux-mêmes aux clients. Les clients se retrouvent donc dans des hôtels luxueux ou de petites gammes et écologiques en même temps. Et vous ça vous tente ?

 

 

 

Partagez vos idées !

%d blogueurs aiment cette page :