randonnée gastronomique
PODCAST,  Slowfood

Randonnée gastronomique en Provence

Libérez vos pouvoir sensoriels lors d’une randonnée gastronomique ! Dans ce nouvel interview bucolique, nous partons en Provence. Je vous présente Anne-Cécile Audra, la fondatrice de Les Authentik. Un projet de territoire pour découvrir autrement les talents de Provence. Parmi les activités pour partir à la découverte du territoire, Anne-Cécile anime des randonnées gourmandes. Car en effet, les randonneurs ne sont pas seulement en recherche de paysage, certains ont parfois un profil plus hédoniste. Alors ils troquent leur pique-nique sandwich et tomate au sel, pour les plaisirs gustatifs d’un panier plus gourmand. Ou même pour faire une pause déjeuner dans une auberge !

🎧 Écoutez le podcast en cliquant sur le lien en bas de l’article !

La randonnée gastronomique en Provence

Peux-tu nous parler de la randonnée gastronomique que tu organises en Provence?

Amoureuse de ma région d’adoption dans laquelle je vis depuis 15 ans, je suis bourguignonne d’origine. Aussi, épicurienne et curieuse, j’ai travaillé depuis ces quinze dernières années, sur les territoires ruraux. Tantôt dans un cabinet d’urbanisme, tantôt dans une chambre consulaire – chambre d’agriculture – afin de favoriser le développement des territoires.

Accompagner les acteurs locaux

Donc j’aime accompagner les acteurs locaux, notamment les artisans et les agriculteurs, dans leur développement commercial. Aussi j’apprécie d’accompagner la formation de ces publics à la communication et au marketing. Et j’aime leur passion, leur dévouement, leur amour de leur métier : leur authenticité.

Ainsi, je me suis rendue compte qu’ils étaient parfois démunis pour parler d’eux. En effet, ils manquaient de temps pour recevoir du public. Et ils n’étaient pas à l’aise pour parler en public, faire connaitre leur histoire et leurs produits. Alors qu’ils représentent pour moi des gardiens de nos traditions, des passeurs de mémoire. Notamment pour les jeunes générations !

Savoir-faire et convivialité

Et comme je suis une passionnée, j’ai eu envie de faciliter la rencontre du public avec ces femmes et ces hommes. Et quoi de mieux que de se retrouver autour d’un buffet de produits du terroir, dans des paysages magnifiques, au milieu de la campagne provençale ? Ainsi on peut les rencontrer, découvrir leur savoir-faire et partager un moment de convivialité.

« À travers la découverte des sens, on comprend la complexité de leur métier. »

Mais également toute la patience qu’il requiert et l’expérience qu’il faut depuis des générations pour comprendre et innover dans leur pratique. Il fait sortir de nos écrans pour voir, écouter, toucher, sentir et goûter un territoire et ses habitants. C’est ainsi que je souhaite faire les choses. 

Je ne veux pas ranger les artisans ou les producteurs dans une case, sur une énième plateforme d’activités touristiques. Ainsi je souhaite pouvoir les mettre en relation avec les touristes, en prenant une commission au passage. Je veux du vrai, de l’humain, du contact et pas du virtuel !

Vers la rencontre authentique

Donc l’idée est de créer l’occasion à chacun, de les rencontrer dans des conditions privilégiées lors d’une randonnée gastronomique par exemple ! Tout en étant à l’initiative de cette rencontre. Alors j’amène les voyageurs à leur rencontre comme je ferais découvrir une adresse, un bon coin ou une belle personne à des amis. C’est pourquoi est née l’idée de mettre mon réseau et mes connaissances du territoire au profit d’une part des artisans et agriculteurs, d’autre part du grand public, pour faciliter la rencontre. 

Donc je suis devenue guide locale. Et j’organise des sorties de type balades, ou randonnée gastronomique sur la demi-journée ou la journée pour de petits groupes (2 à 10 personnes) afin de garantir une expérience conviviale. Aussi je privatise sur demande les activités pour des entreprises, des groupes d’amis pour un évènement particulier. Dès lors, j’adapte le contenu en fonction des envies des participants. 

Cependant on retrouve toujours 3 piliers dans mes activités : 

  • La rencontre avec des artisans et agriculteurs passionnés
  • L’immersion dans un métier, un savoir-faire et la possibilité d’échanger en toute convivialité
  • Une balade dans la nature, pour profiter de ses bienfaits et se déconnecter de son quotidien. 

La saison la plus propice est comprise entre avril et octobre. En été il fait extrêmement chaud et je privilégie les activités en matinée. En hiver, j’organise des sorties en tenant compte de la météo. De manière générale, je privilégie le sur-mesure à la demande. 

Valoriser les produits locaux lors de la randonnée gastronomique

Les produits lors de la randonnée gastronomique varient-il selon les saisons ?

Nous avons une région exceptionnelle, car elle recèle des produits agricoles de niche et parfois même de luxe. La plupart sont encore produits dans des exploitations à taille humaine et familiale, avec un goût pour les traditions et de nombreux signes officiels de qualité (AOP, IGP).

Des produits exceptionnels

Selon la saison on peut citer le miel, l’huile d’olives, la figue violette, la figue blanche, la truffe, le safran, le pois chiche, le coing, la châtaigne et ses produits dérivés, toutes sortes de légumes (la fameuse ratatouille !!!) et de fruits (pêches, agrumes, cerises, melon…). Le produit phare étant le vin, et en particulier le Rosé de Provence, même si les rouges et les blancs sont aussi exceptionnels à découvrir, et bien plus confidentiels, pour des amateurs avertis mais pas que ! C’est justement l’occasion de sortir des clichés de la Provence et de découvrir des choses typiquement provençales. 

Une agriculture vivrière

Les SIQO et les pratiques agroécologiques sont en plein essor en Provence. Et les agriculteurs sont en train faire vivre à notre territoire une révolution sur ce plan ! Nous ne sommes déjà pas un territoire de grande culture intensive, mais une agriculture qui historiquement était vivrière. Ainsi il y a une tradition millénaire autour de la cuisine provençale. L’alimentation-nutrition est basée sur des produits typiques comme les olives et les huiles, les légumineuses telles que les lentilles, les pois chiches. Aussi les fruits et les légumes locaux tels que ceux utilisés pour la ratatouille mais aussi les patates douces, safran, figue, truffe, coing, kaki, châtaignes, produits de la mer, agneau de Sisteron) font la réputation de la diète méditerranéenne

Découvrir des goûts nouveaux

Est-ce possible de faire des dégustations et de découvrir des goûts nouveaux ?

L’idée est de partager un moment de convivialité avec les hôtes. Alors ils nous reçoivent chez eux comme des amis. Et les visiteurs sont curieux de découvrir avec leur sens ! Donc naturellement le goût et l’odorat sont mis à l’honneur dans les dégustations. Je m’approvisionne pour ces buffets apéritifs et pique-nique champêtres auprès des agriculteurs locaux. Il y a aussi quelques magasins de producteurs associatifs qui rassemblent une offre typiquement locale et originale : sirop au safran, gelée de thym, confiture de figues, biscuits artisanaux sucrés-salés à l’amande ou à la tomate séchée, pompe à huile, nougats, fromages de chèvre et miel de nos collines, fèves fraiches, anchoïade, tapenade, crème d’ail, les vins aussi très réputés.

Pourquoi recommandes-tu ce type d’activité pour découvrir un territoire ? 

Pour moi un territoire est le résultat de plusieurs facteurs qui se sont conjugués durant l’histoire. Les éléments physiques (géographie, géologie, topographie, climat, végétation) constituent un site propice à l’accueil de communautés humaines qui y ont vécues, travaillés et façonnés les paysages par leurs diverses activités au fil du temps.

Une identité locale

Alors une identité locale se constitue autour des coutumes, des traditions, des savoir-faire, des innovations. Et c’est aussi chaque génération qui se succèdent sur ces terres, pour embellir, travailler, entretenir et livrer les paysages que nous observons en tant que visiteur-voyageur. Il aura fallu du temps à des générations de femmes et d’hommes pour arriver à ce résultat, qui est devant nos yeux et qui ne cessent d’évoluer chaque jour. 

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  10 meilleures adresses "dégustation" au Pic Saint-Loup

Donc découvrir un territoire passe en effet par une immersion dans la carte postale que l’on contemple. On en découvre les mystères, les spécificités et on comprend mieux ce que l’on voit. C’est pour cela que j’axe mes activités sur la découverte des 5 sens. Car c’est une manière sensible et facile d’accès pour entrer dans un territoire, se glisser dans la peau des locaux et finalement devenir l’un des leurs, le temps de l’activité ! 

De plus, le numérique et le virtuel sont tellement présents dans nos vies aujourd’hui ! Il me semble important de réhabiliter des sens qui sont peu sollicités par ses médias : le toucher, l’odorat et le goût. 

La gastronomie provençale : une invitation au voyage des papilles

Je ne suis pas originaire de la Provence mais j’y réside depuis 15 ans. Quand j’explique où je vis, je vois des étoiles dans les yeux de mes interlocuteurs ! Il y a une dimension mythique autour du mot Provence. Et j’y vois l’envie de découvrir cette terre millénaire, riche et généreuse.  Mais cette découverte est souvent superficielle. Le temps d’une semaine de vacances, d’un week-end, et donc il est difficile de s’immerger vraiment, de prendre le temps. Les visiteurs préparent souvent leur séjour grâce au web, et ce sont inévitablement les images – surtout lorsqu’elles sont magnifiques – qui prennent le pas sur le reste. 

Quelles seraient les spécialités dont tu pourrais nous parler ?

Réveillons le gourmand qui est en nous !

Donc je cherche à faire vivre ma vie à ceux que j’accompagne le temps d’une activité. Sur une journée ou une demi-journée journée, pour des petits groupes de 4-12 personnes, j’explique la vie locale. Pourquoi ce paysage est si beau ? Ce vin est si bon ? Et c’est ainsi que l’on engage la discussion ! Comme des amis autour d’une bonne table, dans un lieu propice à l’échange, au calme et dans la sérénité de la Nature. 

Il est essentiel pour moi que l’on découvre autrement la Provence, car loin des spots touristiques je connais et je rencontre tous les jours des femmes et des hommes qui certes sont passionnés par ce qu’ils font mais luttent, travaillent durs et ne sont pas toujours reconnus pour le travail qu’ils font et le savoir-faire qu’ils détiennent, qui est la l’origine de ces sites et paysages touristiques mondialement connus. Ce sont des petites fourmis de l’ombre, et moi c’est eux que je veux mettre en lumière. 

Le tout dans la convivialité et le partage, autour des 3 piliers de notre culture française : le patrimoine, la gastronomie et les paysages. 

Mes coups de cœur gastronomique !

  • Une ratatouille maison accompagnée d’une salade de fèves fraiches – cébettes – olives noires et fenouil
  • Des galettes réalisées à la farine de pois chiches et tartinées d’anchoïade et tapenade (ma préférée celle aux tomates séchées)
  • Un fromage de chèvre nappé de miel à la lavande
  • Le sirop de safran maison et les biscuits aux amandes
  • Une belle salade de fraise au basilic frais
  • Et bien sûr du bon pain (pourquoi pas à la farine de châtaignes) un bon verre de rosé de Provence pour déguster ces mets qui sentent la colline !

À chaque saison, il y a des merveilles à déguster

Réveiller nos papilles ne demande pas un investissement financier incroyable ! Ce n’est pas un luxe à se payer. Il suffit de savoir trouver les bons produits.
En pratiquant des activités autour de la gastronomie locale, on agit dans un cercle vertueux. En effet, on participe au développement économique et solidaire du terroir qu’on sélectionne. On consomme des produits de saison.
Et surtout, on s’offre le plaisir le plus essentiel à une belle vie : de bons produits sains pour le corps et pour l’esprit. Choisir le slowfood, est un acte engagé pour le territoire et aussi pour le maintien de sa propre santé physique et mentale ! Et vous, appréciez-vous la découverte des produits du terroir ? Partagez votre expérience ou vos bonnes adresses en commentaire !

🎧 Écoutez le podcast en cliquant sur le lien ici !

Partagez vos idées !

%d blogueurs aiment cette page :