Œnotourisme durable

Un excellent vin bio sans sulfite, dans le Piémont Cévenol

Le Piémont Cévenol est un territoire au sud du parc national des Cévennes. Une région idéale pour pratiquer un tourisme vert. En effet, depuis plus de 30 ans le parc national des Cévennes développe de belles offres en écotourisme. Être un voyageur responsable c’est aussi s’engager sur un choix de consommation durable, et de préférence en circuit-court. Pour les amoureux de bons vins biologiques et sans sulfite, nous avons trouvé l’adresse d’un vigneron qui fera chavirer vos papilles ! Les échappées vigneronnes sont des moments de rencontres authentiques avec un territoire. Car lorsqu’on pousse la porte d’un chai, on découvre un savoir-faire viticole ainsi qu’une forme d’engagement pour l’environnement. Et à travers la dégustation d’un vin bio et local, c’est l’histoire et la lecture d’un terroir qui nous apparait de façon plus empirique et donc, d’une façon beaucoup plus savoureuse !

« Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin, mais goûte des secrets »

Salvador Dalì

Au cœur du Piémont Cévenol, le Mas des Manhans

Niché dans le Piémont Cévenol, le Mas des Manhans est un domaine de 7 hectares en viticulture biologique. Installé depuis 2017, Julien a repris l’activité viticole lors d’une opportunité insolite. Alors qu’il exerçait dans le secteur du commerce, l’ancien propriétaire du Mas des Manhans recherchait quelqu’un pour lui succéder. Dès lors, les vignes étaient déjà en agriculture biologique depuis 2004. Séduit par l’idée d’une reconversion professionnelle, Julien a tenté l’aventure de néo-vigneron. Un bel exemple de reconversion professionnelle qui démontre alors qu’il n’est pas nécessaire d’être l’héritier d’une famille vigneronne pour produire un très bon vin ! Car les vins du Mas des Manhans sont une belle promesse pour les âmes gourmandes.

L’expression d’un terroir unique, le Piémont Cévenol

Le Piémont Cévenol, c’est ce qu’on appelle les Cévennes Méridionales. Le changement de végétation ne se produit jamais de façon très abrupte. Lorsqu’on observe le changement d’un paysage d’une région à une autre, on remarque le dégradé et la transition légère, que ce soit sur le relief, le minéral, ou le végétal. Situé dans le sud des Cévennes, on est ni totalement sur un climat de garrigue, et ni tout à fait dans un climat montagnard. Ainsi les vins du Mas des Manhans sont des vins dits semi montagneux. En effet, les vignes sont cultivées à environ 320 mètres d’altitude. L’été les journées sont très chaudes et semblables à des températures méditerranéennes. Par contre, les nuits y sont beaucoup plus fraîches ! La planque idéale pour passer des vacances sous le soleil du midi : savourer la fraîcheur des soirées d’été, respirer puis enfiler une petite laine sous le ciel étoilé.

La micro variation de climat influence la qualité de la production, tout comme l’environnement végétal et minéral de ce terroir. Les vignes poussent sur un sol argilo calcaire. La terre argileuse a la particularité de garder l’humidité. La végétation est entre « mûriers et châtaigniers ». Aussi il s’agit d’un terroir où il y a beaucoup d’arbres. Ces premiers éléments liés au terroir nous donnent déjà des indices sur la dégustation des vins du Mas des Manhans. Et Julien appréhende parfaitement la lecture ce terroir ! Car il est un enfant du pays. Un atout indispensable pour accompagner de façon fidèle, la production de vins authentiques, respectueux de la nature et de l’environnement.

Des vins slow : en accord avec la nature et le local

En effet, l’ensemble du travail de Julien se rapproche très fortement du mouvement slow. Non seulement c’est un vigneron qui privilégie un travail de la terre en agriculture biologique, mais toute la démarche de la production va rester dans une cohérence avec le local. Une viticulture sincèrement respectueuse, avec quelques inspirations provenant de la biodynamie comme l’enherbement de la vigne, ou l’éco-pâturage avec un troupeau de brebis voisin en hiver. Les vendanges sont entièrement manuelles et se perpétuent chaque année avec les habitants du village. Donc c’est dans un esprit local et convivial que le raisin va être délicatement récolté. Si Julien ne va pas encore au-delà d’une pratique en biodynamie c’est aussi par manque de moyen. En effet, ils sont seulement deux pour faire fonctionner l’ensemble du domaine !

De ce fait, environ 3 hectares de la récolte partent pour la cave coopérative de Tornac, près d’Anduze, en attendant de pouvoir vinifier la totalité de l’exploitation. Les Vignerons de Tornac sont une des rares caves coopératives à produire des vins certifiés en Agriculture Biologique.

Pourquoi le symbole d’un papillon ?

Le Mas des Manhans est symbolisé par un papillon. Est-ce pour promouvoir un esprit champêtre ? Pour comprendre ce choix symbolique, nous allons faire une approche étymologique. À vous de jouer ! Que reconnaissez-vous dans le mot « manhans » ? En occitan, la particule « nh » se prononce « gn » ou transcrit [ɲ] en phonétique française. « Manhans » devient « magnans » , et rappelle les magnaneries si célèbres dans la région cévenole. En effet, autrefois le domaine était une magnanerie. D’ailleurs il y a encore au domaine quelques mûriers témoins de l’activité séricole de l’époque. Le papillon est donc le symbole du papillon du vers soie.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu :  Un délicieux vin nature près du plateau de Thaurac

Une note beaucoup plus personnelle, m’amène à vous partager la première sensation gustative que j’ai ressenti la première fois que j’ai découvert ce vin il y a quelques années. J’avais en bouche un goût soyeux, une saveur qui souligne la typicité de ce vin et le différencie des autres. La corrélation avec la soie ne m’est finalement pas apparue si surprenante.

Une vente en circuit-court

J’ai le regret de vous annoncer que vous ne trouverez aucune quille du Mas des Manhans au-delà du sud des Cévennes ! Une bonne excuse pour venir passer des vacances slow dans la région ! En effet, la distribution des vins du Mas des Manhans n’est absolument pas destinée à l’exportation. Une démarche totalement volontaire de la part de Julien. On peut acheter les bouteilles directement au domaine, ou dans les épiceries locales et les boutiques bio sur un périmètre d’environ 60 km. Voilà un bel exemple de circuit-court, minimaliste en émission carbone !

Concernant le prix de la vente des vins du Mas des Manhans, ce qui va être surprenant c’est la fourchette des prix. Au domaine, le prix des cuvées varie en moyenne entre 7 € et 11 €. Et la démarche est une fois de plus totalement volontaire, car Julien est un vigneron qui souhaite offrir une qualité de vin à des prix totalement abordables pour les consommateurs locaux. Pour lui, il est hors de question de proposer des prix au-delà du réel pouvoir d’achat. Ainsi il lui tient à cœur de produire un vin de qualité qui pourra être facilement consommé par tout le monde. Le plaisir des papilles n’est pas réservé à une élite.

La cuvée sélectionnée


Shakti
Rouge, IGP Cévennes, 100 % Syrah
Sans sulfite
Prix au domaine : 11 €

Nous avons sélectionné la cuvée « Shakti ». C’est la cuvée prestige du Mas des Manhans, et vous la trouverez notamment à l’achat au domaine. Issue de la récolte d’une vigne au terroir singulier, Shakti est un vin rouge 100% Syrah dont les pieds de vignes surplombent une colline dans le charmant village de Monoblet. Le sol rocailleux de la vigne apporte au raisin et au vin le caractère et la spécificité du terroir des montagnes cévenoles. La syrah est un des rares cépages qualifié en féminin. Ainsi le choix de nommer la cuvée « Shakti » pour rappeler toute l’énergie féminine qu’elle évoque fait totalement sens.
Dégustation : Avec des arômes de fruits rouges qu’on retrouve en bouche, ce vin charpenté a une belle structure et une fin de bouche longue et aromatique.

Slow tourisme dans le Piémont Cévenol

Nul doute, la région du Piémont Cévenol est idéale pour poser ses valises et s’accorder un séjour sur une note de slow tourisme. En vous rendant sur le site de l‘Office du tourisme, vous trouverez toute l’information nécessaire pour organiser votre séjour en toute autonomie. Une destination sur le rythme de la slow life vous attend. Alors faites appel à votre esprit aventurier et osez l’imprévu ! Car tous les éléments sont présents pour vous offrir une véritable découverte de la dynamique territoriale, si proche de la nature. Il y a des chemins de randonnées, des fromageries à découvrir sur les routes de campagnes, des producteurs présents aussi sur les marchés pour garnir fraichement votre panier alimentaire. Mais il y a aussi les savoir-faire de l’artisanat, ou des réseaux artistiques qu’il est assez simple de côtoyer.

Une région où on ne peut que souligner le travail formidable du parc national des Cévennes, qui agit en faveur de la préservation du territoire et de l’environnement. Quel plaisir de se promener dans ces petits coins de paradis du sud de la France, ou dans ces villages qui ne subissent pas les laideurs de l’architecture moderne. Le Piémont Cévenol est une destination rurale, préservée et dépaysante grâce à tous les acteurs du territoire qui agissent en grande intelligence, et surtout, en toute humilité.

Partagez vos idées !